Le Canada a rendez-vous avec l’histoire à Paris : lettre à Justin Trudeau

Aux lendemains de l’élection fédérale du 19 octobre, des représentants de 9 importantes organisations environnementales au Québec et au Canada – Équiterre, Nature Québec, Environnement Jeunesse, la Fondation David-Suzuki, l’AQLPA, le RNCREQ, Réalité Climatique Canada, la Fondation Rivières et Greenpeace – ont écrit une lettre au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, pour lui rappeler l’une des missions les plus urgentes de son nouveau mandat : le climat!

À seulement six semaines de la conférence de Paris où les dirigeants devront conclure une entente qui influencera l’avenir de notre planète, les signataires de la lettre, parmi lesquels Steven Guilbeault et Karel Mayrand, ont exprimé leur souhait de voir le Canada « renouer avec le concert des nations et rebâtir une réputation ternie par dix années d’obstruction et de déni de la crise climatique ».

En précisant à M. Trudeau qu’il prenait « les rênes du pays à un moment crucial de notre histoire », les signataires ont formulé 4 demandes au nouveau premier ministre :

  • Qu’il convoque ses homologues provinciaux afin de déterminer des cibles de réduction des émissions de GES qui répondent aux impératifs scientifiques AVANT la conférence de Paris; 
  • Que le Canada se fixe une cible d’émission ambitieuse pour 2025, inscrite dans une loi du Parlement canadien et accompagnée d’un plan pour y arriver; 
  • Qu’il confirme l’intention du Canada de fixer un prix et un système de taxation du carbone et d’utiliser les fonds dégagés pour la mise en œuvre de projets de réduction des émissions de GES, comme les Libéraux l’ont promis en élection; 
  • Qu’il respecte l’engagement de son parti à réviser sans tarder les processus d’évaluation environnementale et assujettir l’ensemble du projet d’oléoduc Énergie Est à une évaluation environnementale crédible incluant la prise en compte des émissions de GES induites par le projet et son impact sur le climat.

 Il va sans dire que nous appuyons ces revendications et la Marche 100 % Possible du 29 novembre à Ottawa servira à rappeler à M. Trudeau, avant son départ pour Paris, qu’il a un dossier très important entre les mains.

Vous pouvez lire la lettre complète ici.